ACQUISoTERRE : Référentiel européen dans les techniques de construction en terre crue Mobilité et reconnaissance des acquis d’apprentissage dans la construction en terre en Europe

Descriptif

Les objectifs de Acquis•Terre sont définis par rapport au secteur de la construction en terre et comportent un axe « qualification » et un axe « mobilité ». Il s’agit de favoriser l’apprentissage professionnel et la mobilité dans le secteur de la construction en terre, en
o Rendant possible l’évaluation et la validation de compétences terre
o Améliorant les chances de qualification par la validation de parcours d’apprentissages
o Améliorant les perspectives professionnelles des personnes sans qualification, par la certification de compétences
o Favorisant la mobilité individuelle par la documentation, l’évaluation et la reconnaissance de compétences, selon les principes de l’ECVET (système de crédits d’apprentissage européens pour la formation et l’enseignement professionnels).

L’ECVET est fait pour des personnes engagées dans un parcours d’apprentissage, conduisant à une qualification, un diplôme ou une certification professionnels. Il s’agit d’acquérir et de cumuler des unités de formation/apprentissage, de les combiner et valider comme partie ou totalité d’une qualification reconnue existante, donc de valider des parcours de formation par rapport à des diplômes existants, p.ex. tout ou partie d’un CAP, BEP, BP, Bac Pro ou Licence Pro.
Or, en dehors du fait que l’enseignement et l’évaluation ne sont pas encore modularisés en France, les activités terre ne font pas partie explicitement des référentiels ni des critères d’évaluation.
Comment situer donc des acquis « terre », en termes d’« accumulation et capitalisation » ? Comment rendre possible l’évaluation des compétences professionnelles « terre » d’une personne, quel que soit le contexte dans lequel elle les a acquises ?
Pour cela, il faut d’abord décrire ces compétences, de façon transparente et comparable et parvenir à un consensus de sorte à ce qu’une validation partagée soit possible, en fonction d’un niveau de compétence attendu. D’où les trois aspects nommés dans le titre du projet et contituant les étapes du travail en cours :
• identifier des acquis comparables et transparents
• évaluer des acquis individuels, indépendamment du contexte d’apprentissage
• accréditer (reconnaître) les acquis dans la construction en terre.
Sous cet angle, l’ECVET est plus qu’une description méthodique des qualifications. Centré sur la personne, dans une politique d’apprentissage formel/informel/non formel tout au long de la vie (LLL), dans un ECVET on décrit une qualification mais, in fine, c’est pour décrire les acquis ou, autrement dit, documenter les compétences acquises par une personne. Priorité est donnée, dans un premier temps, au système formel d’apprentissage, donc l’ECVET est conçu pour l’enseignement et la formation professionnelle, en mettant l’accent sur la mobilité.
Ce qui ne nous empêche pas, en ce qui concerne la construction en terre, de réfléchir à l’évaluation des compétences dans un large registre de contextes d’apprentissage, puisque l’évaluation des résultats du premier projet européen, portant sur l’enseignement des enduits en terre, a montré la diversité des publics et la multitude des niveaux et des situations de formation.

Langue(s)
Français - FR
Public
Centre de Formation d'Apprentis - CFA
Organismes de formation
L'outil
SUPPORT : Papier
Créateur
Nom : Association Nationale des professionnels de la Terre crue
Adresse: 700 rue de la Pierre d'Etat
76650 Petite Couronne
Téléphone : 06 47 00 55 26
Site Internet : www.asterre.org
Le projet / Le programme
Acquis Terre
Leonardo da Vinci - Life Long Learning
Dernière mise à jour le 05/12/2017